méditation au québec
Home Techniques de méditation Méditations actives Articles/Interviews

Méprises sur la méditation

méditation

Se concentrer n'est pas méditer. La méditation est détente, relaxation. Se détendre signifie accepter de ne rien faire du tout. Asseyez-vous en silence et observez simplement ce qui se passe. Mais, attention n'essayez pas d'observer ! Car sinon, il vous faut vous concentrer et faire un effort. Restez calme, détendu, réceptif, c'est tout. Pas de lutte, pas de conflit, pas d'effort.

Simplement être là.

La méditation n'est pas spécifiquement orientale et c'est bien autre chose qu'une technique. C'est encore moins un mantra qu'il faut bêtement répéter ! Nul ne peut l'apprendre : c'est une croissance intime.

La méditation n'est pas de l'introspection. L'introspection est une réflexion à propos de ce que vous êtes ou faîtes. La psychologie occidentale met l'accent sur l'introspection. En quoi consiste l'introspection ? Prenons un exemple : la colère. Après un accès de rage, vous réfléchissez : qu'est-ce qui l'a provoqué, qu'est-ce qui s'est passé ? Vous vous livrez à une foule de suppositions, d'associations d'idées, mais elles sont toutes tournées vers la colère et détournées de vous. Vous scrutez le moindre détail de l'événement , vous disséquez, vous vous creusez la cervelle, vous voulez savoir comment vous auriez pu éviter cette crise, vous souhaitez ne plus récidiver. C'est un vaste processus intellectuel. L'approche occidentale est analytique, c'est une psycho-analyse.

L'attitude orientale se résume en quelques mots : soyez conscient. N'analysez pas votre colère, ce n'est pas nécessaire. Regardez-la avec une attention totale, neutre, vide de pensées. Demeurez dans le sentiment de rage qui est là, présent. Les explications sont sans intérêt comme vos désirs de renoncer à cette colère ou vos regrets. La seule chose à faire est d'observer. C'est cela se souvenir du soi.