méditation au québec
Home Techniques de méditation Méditations actives Articles/Interviews

Chi Kung amaigrissant

Annie Ollivier

Annie Ollivier est québécoise, c’est aussi la traductrice officielle de Eckhart Tolle (Le pouvoir du moment présent) et elle propose des ateliers originaux de chi kung amaigrissant et médical au Canada et en Europe (voir sur son site pour les lieux de stages) qui permettent de retrouver ou de renforcer l’harmonie intérieure qui favorise une santé holistique, globale ! Nous l’avons rencontrée, toujours souriante, débordante d’énergie et très présente, elle nous explique cette méthode inspirée du Tao et de la sagesse chinoise.

1) Vous animez des ateliers de chi kung amaigrissant au Québec et en Europe, pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?

Oui... le chi kung amaigrissant est une méthode qui se sert du chi kung pour brûler la graisse et la transformer en énergie. Les 5 exercices de cette méthode ne sont pas des exercices dans le sens où l’on bouge, mais plutôt des postures assises et debout. Dans ces postures, les personnes doivent respirer d’une certaine façon, un nombre de fois précis, visualiser les endroits où elles respirent et activer le flot de l’énergie en utilisant le souffle subtil. Par souffle subtil (ou spirituel), j’entends le souffle que l’on inspire ou que l’on expire à partir des poumons vers certains endroits du corps. Le chi passe donc directement des poumons vers les parties visées. Par le mariage du souffle, de la visualisation et de mouvements minimes, on fait circuler le chi d’une telle manière et dans des parties du corps telles, que les graisses brûlent et se transforment en énergie. Et on perd du poids! Je me pèse avant et après l’exercice que j’appelle le BRÛLE-GRAISSE et je perds toujours entre 100 et 500 g chaque fois que je le fais.

2) Quel est le Chi Kung que vous pratiquez ?

Personnellement, je pratique quotidiennement un mélange de plusieurs types de chi kung. Entre autres, certains éléments du Universal Tao System de Mantak Chia, comme la chemise de fer et le tao yin pour la structure osseuse et tendinique, le sourire intérieur et les six sons de guérison pour harmoniser les émotions, l’amour curatif pour activer l’énergie sexuelle, etc.; le travail avec le gourdin avec le chi kung de style hunyan (pour l’alignement) et, enfin le chi kung médical et amaigrissant.

2 bis) Est-ce que la méditation fait partie de vos ateliers ?

Absolument! Dans toute tradition taoïste, il y a toujours de la méditation. En fait, l’observation du souffle qui se déplace d’un point du corps à un autre est de la méditation. C’est de l’attention au moment présent, à ce qui se passe dans le corps dans cet instant-ci. Observez de la colère (émotion ‘négative’ du foie se transformer par l’alchimie du sourire intérieur en pardon et en capacité à poser des gestes positifs (vertus du foie), c’est de la méditation, c’est le travail du témoin qui observe. C’est de la méditation, parce que pendant qu’on observe, le mental arrête de jacasser et qu’on se retrouve dans un état de grande présence à soi, à son corps.

3) Revient-on des ateliers avec ensuite des techniques que nous pouvons continuer à la maison pour garder un bien-être physique et spirituel ?

Mais bien sûr! C’est là le but de l’exercice! C’est là l’attitude de la vision taoïste, c’est-à-dire que chacun puisse devenir autonome dans sa démarche. Sur un plan pragmatique et pratico-pratique, les participants repartent des ateliers avec un manuel où sont expliqués tous les exercices de chi kung amaigrissant et de chi kung médical, qu’ils peuvent ensuite pratiquer chez eux… et qu’ils DOIVENT mettre en pratique s’ils veulent avoir les résultats recherchés!

4) Est-ce que les personnes qui veulent venir juste pour la méditation ou juste pour un ressourcement énergétique peuvent venir à ces ateliers ou est-ce orienté que sur la question du poids ?

Comme je viens juste de le mentionner ci-dessus, il y a une partie de l’atelier qui est consacrée au chi kung amaigrissant et une autre au chi kung médical. Font partie de ce dernier 4 ou 5 exercices dont le but est d’augmenter la vitalité et l’énergie. Ils forment un superbe complément au chi kung amaigrissant. Quant à la méditation, elle fait partie comme telle des exercices et ne constituent pas des méditations à part, sauf peut-être la méditation du sourire intérieur (voie digestive) que l’on fait en début de journée. Donc, méditation, respiration, mouvement, intention, tout cela est intégré. Mais je connais un nombre beaucoup plus grands de techniques de chi kung médical que je n’ai pas le temps d’enseigner dans cet atelier particulier mais qui pourraient faire partie d’un autre atelier, consacré celui-ci uniquement au chi kung médical. (migraine, maux de tête, insomnie, stress, diabète, etc.)

5) Pourquoi avoir eu cette idée de combiner Chi Kung et perte de poids ? Est-ce que vous avez l'impression que l'obésité ou tout simplement l'excès de poids devient un problème plus étendu aujourd'hui ?

Ce n’est pas moi qui ai eu l’idée de combiner chi kung et perte de poids, ce sont ces sacrés chinois! Depuis des millénaires! Depuis qu’ils méditent dans l’obscurité des cavernes! Et oui, l’obésité et l’excès de poids sont en train de devenir un problème majeur de santé. Ceci dit, je pense que le chi kung axé sur la perte de poids est LA réponse à bien des casse-tête sur le plan de la santé. Car, le chi kung ne vise pas seulement la perte de poids, mais surtout la santé. Et vu que l’on fait ces ‘exercices’ en fonction des principes de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise), c’est-à-dire de l’énergétique et des systèmes des méridiens, tout le corps et ses divers systèmes et organes s’équilibrent et s’harmonisent parfaitement. Le métabolisme est augmenté et toutes les fonctions rehaussées. Par ailleurs, il y a dans ces ateliers un volet alimentation qui va également dans le sens de la MTC, c’est-à-dire dans celui du principe des cinq éléments (métal, eau, bois, feu, terre). Les divers tests d’évaluation énergétique effectués (prise des pouls chinois, observation de la langue et test de caractérologie) permettent de déterminer les organes et méridiens faibles et de recommander les aliments (tableau des aliments en fonction des éléments, fourni aux participants) à consommer pour renforcer ce qui est faible.

Alors on maigrit parce qu’on brûle la graisse. Et avec l’énergie de la graisse brûlée, on a plus de vitalité, plus de ressort. Et tous les organes et tous les viscères voient leur santé et leur fonction augmentées. En plus, on devient plus centré. Ben, je connais pas grande méthode d’amaigrissement qui procurent tous ces à-côtés!

Merci pour cet entretien !

Interview réalisé le 19 janvier 2006

Pour en savoir plus sur le chi kung